La race Charolais

La race

Le pays d’origine de la race charolaise est la France, plus précisément le département de Saône-et-Loire en Bourgogne. Les charolais étaient à l’origine une race de trait qui était aussi traite. La viande des veaux était utilisée pour l’autoapprovisionnement. Ce fut le point de départ d’une race à viande connue aujourd’hui dans le monde entier.

 

Les animaux de la race charolaise sont calmes et capables de s’adapter facilement. Pour des raisons de technique de travail et de conformité au comportement naturel des animaux, la détention en stabulation libre avec pâturage quotidien est la plus appropriée.

La portance de la pâture doit être bonne à cause du poids des animaux. Il est aussi possible de faire une pâture très extensive avec beaucoup de surface.

Les régions idéales de la Suisse pour la race charolaise sont le Plateau, les Préalpes, le Jura et le Tessin.

 

C’est la race avec de multiples possibilités. 

» Description détaillée

Éve description

Éve description

Les vaches charolaises ont un pelage uni blanc à blanc-crème. Elles sont moyennement grandes à grandes. Leur maturité sexuelle est mi-tardive à tardive.

La musculature est plus ou moins développée selon les buts d’élevage. Par musculature développée, on entend un dos, des cuisses et des épaules très charnues, des aloyaux larges et épais, ainsi que des muscles des cuisses insérés bas. Les animaux de la race charolaise ont une ossature moyenne, le squelette est donc adapté à la musculature et au poids. Des aplombs solides et forts sont importants pour la longévité.

D’autres caractéristiques sont un museau large, un coup relativement court, une poitrine profonde avec une ligne du dos rectiligne, ainsi qu’un bassin large et long.

La race charolaise se caractérise aussi par son excellent accroissement et de très bonnes qualités maternelles (entre autre une bonne production laitière jusqu’au sevrage).

Buts de'élevage

Les données suivantes s’appliquent à des animaux jeunes adultes de 5 ans environ.

 

Format:

Hauteur au garrot:

  femelle mâle
type viande

123-130cm

130-140cm

type élevage

135-145cm

> = 148cm
type mixte 130-140cm > = 140cm

 

Poids:

femelle 750-900 kg

mâle 1200-1500 kg

 

Description linéaire:

ligne de dos 5, droit

inclinaison bassin 5, légèrement incliné (7-8 %)

longueur mamelle 5-8, moyen à long

profondeur mamelle 5-8, moyen à haut

longueur trayons 5, moyen

épaisseur trayon 5, moyen

 

Membres:

ossature moyennement fine,membres corrects et fonctionnels

Description linéaire:

 

ossature 4, plutôt fin

aplombs antérieurs  5

angle du jarret 5

pâturon 5

onglons 5-6

 

Musculature:

prononcée, aloyaux longs et larges, culotte rebondie et basse

Description linéaire:

 

condition 4-6, régulièrement couverte

épaule 6-8

aloyau 8-9

arrondi de culotte 6-8

descente de culotte 7-9

 

Croissance:

GJ 250 : 1300g sans complémentation

Les animaux mâles doivent peser 600 kg à 14 mois.

 

Carcasse:

CH-TAX : notes C et H

viande savoureuse, persillée, sans excès de graisse de couverture

 

Reroduction:

bonne fécondité (1 veau/vache/an)

âge au premier vêlage : 30 mois

formule veau : 1,5

 

Aptitude au vêlage:

100% note 1 et 2

 

Production laitière:

suffisamment élevée pour un GJ250 de 1300g sans complémentation

bonne persistance

mammelle bien suspendue avec trayons de longueur et de diamètre moyens

 

Constitution:

animaux robustes et résistants

aptitude à la pâture en régions alpestres

grande longévité